Malfa - Isola di Salina
(+39) 3455581680

© 2023 Salina Case Vacanza

L'ÎLE

L’île de Salina est la deuxième, après Lipari, en terme de taille de l’archipel éolien. Elle était composée de six volcans qui ont disparu au cours des ,millénaires, alors que le  « Monte Fosse del Felci » et le « Monte dei Porri » conservent leur forme conique originale même s’ils sont à présent éteints.

De ces deux montagnes vient l’ancien nom de l’île : Didyme, qui signifie « jumelle ». Le nom actuel de Salina est en revanche dû à un petit étang d’eau salée construit par les romains et situé dans la zone de Lingua. D’environ deux hectares et d’une profondeur de seulement quelques mètres, on y extrayait le sel qui était utilisé pour conserver les câpres et le poisson. Aujourd’hui, l’étang est une importante zone de repos pour les oiseaux migrateurs qui passent au dessus de l’archipel des îles éoliennes. A Lingua on peut observer des hérons, des bécasseaux sanderling, des bécasses des bois et de nombreuses autres espèces d’oiseaux. Les observateurs les plus chanceux et les plus patients pourront également admirer des flamands roses.

La caractéristique principale de Salina, mis à part ses eaux vierges et cristallines, est sa végétation florissante et luxuriante. Grâce à la présence de sources naturelles et d’une constante humidité, Salina est pour la plus verte des îles de l’archipel éolien : riches en fougères, peupliers, chênes, genêts, vignes et câpres.

 

Il est difficile d’imaginer un endroit où, à côté d’une eau bleue turquoise, de magnifiques criques de galets ou d’une plage de sable noir, se trouve également un volcan éteint de presque 1000m d’altitude. Le Monte Fossa dei Felci, qui signifie en italien « fosse des fougères », réserve naturelle, est recouvert d’une végétation épaisse et d’une vue imprenable sur l’archipel des éoliennes.

 

L’unique route qui fait le tour de l'île constitue un excellent parcours pour les touristes qui peuvent la parcourir en voiture, en scooter ou grâce aux transports publics (autobus). Les passionnés de trekking trouveront également leur bonheur grâce à de nombreuses et paisibles promenades toujours au contact de la nature.

La plage de Pollara est un des lieux à ne pas manquer, charmante petite baie composée de pierres volcaniques stratifiées et de grottes sous marines. Elle a inspiré le film de Massimo Troisi qui en 1994 a tourné « le postino » (Le Facteur). La maison où a été tourné le film séduit encore chaque jour de nombreux visiteurs.

 

L’île possède majoritairement des petites criques de galets mais également une plage de sable noir à Rinella. Le tour de l’île en bateau est vivement conseillé et est le seul moyen d’accéder à certaines petites plages désertes : une expérience inoubliable. La plage « Punta Scario » de Malfa est sans doute la plus charmante de l’île, ancien refuge pour les pêcheurs elle est accessible à pied après une descente d’une centaine de marches. La remonté est plus compliqué après une journée au soleil !

 

Les trois principaux villages de Salina sont Santa Marina, Malfa et Leni. Les services maritimes relient Santa Marina à Rinella (commune de Leni).

 

Malfa se caractérise par son aspect résidentiel. Conforté par un climat particulièrement doux, le village se situe au centre de l’unique route de l’île ce qui permet de rejoindre facilement Leni et Santa Marina et plus particulièrement Pollara. Vous pourrez également apprécier à Malfa le petit port de pêcheur. C’est l’unique endroit de l’archipel éolien où vous pouvez encore vous rendre le matin et acheter du poisson frais au retour des pêcheurs.

 

Santa Marina en revanche, plus touristique grâce à l’arrivée quotidienne des ferrys et des hydroglisseurs (aliscafi), est caractérisée par ses nombreux restaurants, magasins et bar situés dans la rue principale et aux alentours du port.